Plus que la maîtrise des techniques, les jeunes y apprennent d'une certaine façon à devenir des éco-citoyens, de futurs adultes conscients de la valeur de leur environnement.

Au sein de l'Atelier Pêche Nature, l'Association Agréée pour la Pêche et la Protection du milieu Aquatique de Sarrebourg (A.A.P.P.M.A.) "La Sarrebourgeoise", enseigne l'art de la pêche aux enfants dès 9 ans. Au programme : pratique et théorie. L’atelier de pêche et de découverte du milieu aquatique a pour objectif de permettre au pêcheur débutant, à l’issue de sa formation, de pratiquer la pêche en ayant un comportement autonome et responsable vis à vis de la nature, des autres usagers du milieu aquatique, et de lui-même.

Des bénévoles, pêcheurs avisés encadrent chaque semaine une quinzaine d'apprentis pêcheurs. "Il n'y a pas de gène d'hérédité, tous ne sont pas issus de familles de pêcheurs. Il y en a qui savent déjà pêcher mais d'autres n'ont jamais tenu une canne. Il y en a même eu qui avaient peur du poisson ! A l'inverse, certains ont sorti un brochet dès le premier jour… " Bref, ils prennent tout le monde. En quelques séances, ils transforment leurs ouailles en spécialistes.

 

Rien de plus simple pour démarrer: une gaule, un hameçon, du fil et un vers. Après, l'affaire se complique : il faut plomber la ligne, choisir le bon fil, le bon hameçon, amorcer, monter un bas de ligne… Un pêcheur naît, curieux de tout. La troupe découvre progressivement toutes les techniques, et part aussi bien en quête de friture qu'à l'assaut des plus redoutables carnassiers. "On ne se contente pas de taquiner le goujon dans cette école. Il y a toute une panoplie de nouvelles techniques qui permettent d'améliorer la capture et de leurrer le poisson".

 

 "Beaucoup s'intéressent à ce qui se passe autour de l'eau et dans l'eau", chaque séance est l'occasion de découvrir aussi la nature environnante. Il y a les oiseaux, la flore. "La nouvelle génération s'y intéresse, c'est un éveil à la nature". Année après année, l'équipe d'encadrement s'est d'ailleurs forgé une conviction : la pêche rend les jeunes moins agressifs. "Nous préférons les voir là, au bord de l'eau, qu'à traîner ailleurs".

Programme de l'année 2017

Accéder à la salle de cours virtuelle

   
© LA SARREBOURGEOISE 2015